Header Image

Réalisation: Ponts & viaducs

ÉCHANGEUR TURCOT

L’Échangeur Turcot a été construit au-dessus du sol et démontrait que la structure s’effondrait, avec des dalles de béton jusqu’à un mètre carré tombant du viaduc.

La détérioration du béton a été attribuée à la corrosion de l’acier d’armature et à des surcharges accrues. Une évaluation de la capacité structurale a été réalisée conformément au code canadien de conception S6 ponts et routes.

Depuis 2010, les rampes les plus lourdement en demande de l’échangeur sont devenus l’objet de réparations majeures. Une des réhabilitations à long et à court terme choisi par le MTQ, est d’utiliser des PRFC (Polymères Renforcés de Fibres de Carbone) afin d’arrêter l’expansion des fissures critiques, et de renforcer les sections qui démontrent des faiblesses structurelles.

CF+ a installé sur une période de 4 ans, des panneaux en fibre de carbone à l’intérieur et sur ​​les côtés de caissons multicellulaires, d’importants impacts sur ​​le trafic ont été évité, et parfois la circulation ne fût même aucunement affectée.


PONT JACQUES-CARTIER

Les poutres de la section 9 du pont Jacques-Cartier (extrémité sur l’île de Montréal) démontraient des faiblesse structurelles.

En automne 2015, CF+ a installé des renforcements en PRFC (Polymère Renforcé de Fibres de Carbone) sur 30 poutres, permettant ainsi de prolonger la durée de vie des travées en question sans impactes majeures pour la circulation.


PONT CHAMPLAIN

D’importants travaux de mises à niveau ont été entrepris sur le pont Champlain. De 2014 à 2017 CF+ a participé au renforcement de plus de 60 poutres et diaphragmes.

Le renforcement en utilisant des PRFC (Polymère Renforcé de Fibres de Carbone) a été la méthode choisie par les Ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporée.

Prolonger la durée de vie du pont Champlain est devenu primordiale dans l’attente de l’accomplissement de la construction du nouveau pont se trouvant à son côté.

        

Top